Lycée Joliot Curie 92000 Nanterre

EAF 2016

1ST2S2

Séquence nº 3: la poésie amoureuse du Moyen Âge à nos jours

Résumé du cours

 

I

Problématique et précisions sur le sujet de l'enquête

 

L'amour est une relation entre deux êtres humains, fondée entre autres sur le désir, le manque, la joie et la souffrance. Du point de vue de la représentation, comment les poètes transfigurent-ils l'amour à travers les règles, les contraintes et la liberté du genre poétique? Comment cette représentation de l'amour évolue-t-elle à travers l'histoire?

Commençons par définir plus précisément les termes. Notre séquence nº 3 met en relation trois notions. poésie, amour, et une période historique assez longue qui va du Moyen Âge à nos jours. Il ne s'agit pas de séparer ces trois notions mais de les traiter conjointement : amour et poésie dans leur évolution au fil des siècles. 

Par ailleurs, c'est du point de vue de la représentation de l'amour en poésie qu'il faut nous placer. En clair l'art poétique va transformer selon ses règles esthétiques particulières cette relation humaine qui définit l'amour, influencé par l'histoire, l'évolution de la société, les changements économiques et technologiques, les modes culturelles... Nous devrons donc au cours de l'enquête nous interroger sur cette métamorphose. Il sera important, par exemple, de réfléchir sur la façon dont la poésie amoureuse évoque la rencontre entre les amants, entre le poète et l'aimé(e), ou leur séparation.

 

1. Poésie: à la recherche du sens

 

La poésie chante selon différents registres

Dans le texte poétique un “je” ne raconte pas (comme dans le récit) mais chante. Ici chanter n'a pas son sens habituel, il signifie s'exprimer en poésie. Que chante le poète? - Ses émotions et sentiments (registre lyrique), ses regrets (registre élégiaque), les luttes et conflits du monde (registre épique). Ou bien le poète donne à travers la poésie un enseignement (registre didactique).

 

La poésie chante en liberté et sous contrainte

Dans les textes (poèmes) l’artiste utilise la langue dans des formes soit contraignantes et fixes (versification), soit libres à partir de Baudelaire (poème en prose, vers libres).  

 

La poésie est musique

La musique caractérise la poésie: effets sonores, rythme, ainsi que les jeux sur le sens (images et figures de style) Pour l’épreuve de français du Bac il est donc nécessaire  d’avoir des connaissances sur: les principales formes poétiques (sonnet, ode, chanson...), la versification, le rythme, les effets sonores et les principales figures de style utilisées en poésie. Cela tient sur une page et a été étudié en Seconde et au collège. L’essentiel se trouve à la fin de ton manuel de français; je t'y renvoie à la maison; lis ces pages au moins une fois par semaine pour t'en imprégner et pour être prêt à les utiliser le moment venu. Je te renvoie également à la trousse de l'élève sur la colonne de gauche de ce site, à trois feutres de couleur: "Vocabulaire: versification", puis "Types de texte" (la forme poétique", enfin "Genres littéraires" (le lyrique).

S'agissant du vocabulaire technique lié à la poésie, tiens compte d'une remarque importante dans le cadre de cette 3e séquence: ce qui importe, ce qui fait sens, c'est le rapport entre tous les relevés et traces de ton enquête de détective et le sens des poèmes, le lien entre ce que tu envoies au laboratoire et le but final de ton investigation, c'est-à-dire la problématique: comment les poètes transfigurent-ils l'amour à travers les contraintes et la liberté du genre poétique? comme leur représentation de l'amour évolue-t-elle à travers l'histoire? Sans lien avec le sens et le problème, les remarques techniques les plus justes présentent peu d'intérêt: "au vers 12 on remarque un enjambement" n'est pas éclairant.

 

2. Du Moyen âge à nos jours

Le premier cours de cette séquence a consisté à revoir les principales caractéristiques des grands moments historiques depuis le Moyen âge. Je t'y renvoie, ainsi qu’à ton manuel d’histoire: Moyen âge, Renaissance, Temps modernes, XIXe siècle, XXe siècle, monde contemporain. Je te recommande également d'utiliser le feutre intitulé "Les mouvements littéraires" dans la trousse de l'élève, en particulier le tableau appelé "Gros plan...".

L'essentiel à retenir est ceci. Au Moyên Âge la poésie amoureuse trouve sa parfaite expression dans l'amour courtois chanté avec raffinement par les troubadours et les trouvères; le poète idéalise par ses vers et ses images la femme aimée, mariée et inaccessible, dans un amour chaste, quasi mystique, la fin'amor. Tu peux suivre ce fil conducteur jusqu'à la poésie du XXe siècle, en passant par l'amour purificateur du poète italien Pétrarque, celui de Louise Labé et de Ronsard à la Renaissance, des poètes baroques, de Baudelaire dans certains aspects... 

A l'âge classique (XVIIe s.), à cause de la règle de la bienséance, l'expression du sentiment amoureux est plus discrète. En revanche, dans le prolongement de la fin du XVIIIe, le Romantisme, dans le premier tiers du XIXe siècle, laisse libre cours à l'expression passionnée du sentiment amoureux en poésie avec Victor Hugo, Alfred de Vigny, Alfred de Musset, Lamartine.

Dans le sillage de Gérard de Nerval, le symbolisme de Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Stéphane Mallarmé, explore davantage la dimension musicale et synesthétique de l'amour tiraillé entre spleen et idéal, joie et nostalgie ou langueur. 

Se faisant écho des découvertes de la psychanalyse de Freud et dans la révolution de la modernité, au XXe siècle les poètes surréalistes découvrent dans l'amour l'infinie possibilité d'une découverte du sens caché de l'existence de soi-même et des autres... 

C'est un rapide survol. Il est banal d’affirmer que la vie a changé en 1000 ans. En même temps, ce qui s'est transformé, c'est le contexte où l’amour est vécu par les humains et représenté par les poètes:  changement de lieux, d’époques, de générations, de lien entre l’homme et son milieu (avec la nature), dans les rapports sociaux, dans l’organisation du pouvoir politique, dans les liens entre l’humanité, le vivant, le matériel et le spirituel...

 

3. Visions de l'amour

L'amour serait un état psychologique, une relation humaine entre deux êtres, dans un espace privé et même intime. Mais nous remarquons d’emblée qu’il se situe dans un contexte réel: historique, sociologique, économique, culturel, littéraire, qui va du Moyen Âge à 2016. Dans ton enquête, face aux  textes du corpus tu dois toujours te poser la question suivante: ces poèmes apparaissent dans quel contexte qui pourrait m'aider à expliquer leur sens et leur portée?

Ce n’est pas suffisant: la poésie n’est pas une reproduction fidèle du réel mais sa métamorphose par le jeu de l’art, de la poésie. Nous nous poserons donc d'autres questions au fil de notre investigation, devant les poèmes du corpus. Quelle vision le texte donne-t-il de l’amour à travers la poésie, avec les contraintes et les libertés de la poésie? Est-elle originale, neuve? Reprend-elle une tradition de la poésie amoureuse? Nous émeut-elle aujourd’hui encore? A-t-elle du sens? et lequel? lesquels? Fondamental: place-toi avant tout du point de vue du sens, sans négliger toutefois la forme.

 

II

Concepts à comprendre et à retenir

 

Après cette présentation très courte de la problématique, expliquons les concepts importants qu’il faut retenir.

 

1. Amour, un état psychologique et émotionnel

Au cours de ton investigation, interroge-toi et questionne les textes sur la part de la sensualité et des sens dans cet amour que chantent les poètes.

L’esprit et les idées sont en jeu à travers la parole des amants, leur discours, les mots de la séduction, les stratégies pour persuader l’autre; cette partie relève beaucoup de l’intelligible, de la raison.

Mais le corps est également présent dans ses différentes parties et comme un tout, ainsi que la perception de ce corps par les sens: la vue (à travers les yeux et le regard), l’ouïe, le toucher, l’odorat, le goût – bref le sensible: visuel, olfactif, tactile, gustatif, auditif. Devant les textes du corpus interroge-toi  aussi sur cette représentation de l’intelligible et du sensible. L'observation des champs lexicaux est un instrument à ta disposition en tant que détective pour découvrir tous ces indices et les exploiter. Cette manière d'entrer dans le secret du poème d'amour te permet de chercher du sens alors qu'à première vue tu crois n'avoir rien à dire ou n'avoir rien trouvé...

 

2. Amour, du réel à l’illusion

Mais il est important, à chaque fois, de faire la part du réel et de l’illusion. L’étude du vocabulaire et des champs lexicaux t´aidera en ce sens, ainsi que celle des dénotations, des connotations, des symboles, des métaphores, des allégories. Tiens compte du sens implicite et de l’explicite (ce qui est sous-entendu ou dit clairement).

Dans l'enquête il est important de distinguer l’idéalisation de l’être aimé (platonisme), et sa représentation dans la matérialité du corps et de la sensation (épicurisme, érotisme, forme du “blason”, thème de la beauté et de la jeunesse éphémère, motif du "carpe diem" et du "tempus fugit" chez Ronsard par exemple).

Enfin, à propos de nos textes poétiques tu peux toujours te demander quel est le sujet de la poésie amoureuse: l’aimé(e)?  l’autre? (avec lequel je peux m’identifier, fusionner dans un tout,...), moi-même? (narcissisme), l'humanité entière? l’amour lui-même, le fait même d'aimer? la poésie elle-même et l'amour de l'écriture?...

 

3. Amour, de délices en souffrance... ou l'inverse

C’est une autre manière d'interroger les textes du corpus dans l'enquête qu'il faut conclure.

Essaie d'ouvrir la porte des textes avec les clés suivantes: fusion et séparation des corps et des êtres, présence, absence, manque et désir, joie et peine. Le mythe de l'androgynie chez Platon, évoqué en cours, pourra t'intéresser. D'un autre point de vue, la figure d’Orphée pourra t'aider à interpréter certains poèmes amoureux, surtout ceux évoquant la perte d’un paradis perdu, l’éphémère, le fugace, tous les textes autour du thème de la laudatio temporis acti (éloge du temps passé). En effet Orphée est l'archétype (le modèle ancien) du poète amoureux. Il perd deux fois sa bien-aimée Eurydice: d'abord par la mort de son épouse, puis dans son échec pour la ramener à la vie. Il est à la fois celui qui chante et pleure, celui qui parle aux rochers, aux animaux, à la vie. C'est une autre manière d’enquêter sur les textes et les auteurs, notamment Ronsard, Baudelaire, Nerval, Eluard. "Je n'ai pas pu percer le mur de mon miroir / Il m'a fallu apprendre mot par mot la vie / Comme on oublie" (Eluard)

 

4. Amour-phénix, toujours renaissant

Il faudra ne pas oublier les contextes où sont écrits ces poèmes d’amour. Il existe évidemment une différence, par exemple, entre la Renaissance où écrit Ronsard dans un milieu de cour ou rural, le monde moderne et urbain où vivent Nerval et Baudelaire au XIXe siècle en pleine révolution industrielle, l’univers en crise d’Eluard et du surréalisme au XXe siècle, le monde planétaire d'aujourd'hui...

Mais finalement le plus important est de saisir comment la poésie et les poètes représentent et métamorphosent ce sentiment si beau, à la fois simple et complexe, qu’est l’amour, dans la tradition des poètes, des hommes et des femmes avant eux, et à chaque fois comme une nouvelle expérience unique et originale de vie et d'écriture: mot par mot la vie...

M.W.

Retour à l'index

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Vénus de Milo (Louvre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Tristan et Iseult par E.

  Blair Leighton, 1902

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Orphée et Eurydice

(Egypte, Ve-VIe s. av. J.-C.)