Lycée Joliot Curie 92000 Nanterre

Devoir surveillé

2nde 6 - 2nde 13 Euro

 

Objet d'étude: le roman et la nouvelle au XIXe siècle: réalisme et naturalisme

Séquences nº 2: Un roman réaliste du XIXe siècle: Au Bonheur des Dames (Emile Zola, 1883)   

 

Questionnaire de lecture nº 1

Cet exercice comprend 10 questions

Conception: Michel Wattremez

 

Question 1

Lis ci-dessous l'incipit du roman de Zola (chapitre 1, premières lignes). A partir du texte, définis la situation sociale de Denise. Justifie ta réponse à partir d'informations précises.

 

Denise était venue à pied de la gare Saint-Lazare, où un train de Cherbourg l'avait débarquée avec ses deux frères, après une nuit passée sur la dure banquette d'un wagon de troisième classe. Elle tenait par la main Pépé, et Jean la suivait, tous les trois brisés du voyage, effarés et perdus, au milieu du vaste Paris, le nez levé sur les maisons, demandant à chaque carrefour la rue de la Michodière, dans laquelle leur oncle Baudu demeurait. Mais, comme elle débouchait enfin sur la place Gaillon, la jeune fille s'arrêta net de surprise.

– Oh ! dit-elle, regarde un peu, Jean !

Et ils restèrent plantés, serrés les uns contre les autres, tout en noir, achevant les vieux vêtements du deuil de leur père. Elle, chétive pour ses vingt ans, l'air pauvre, portait un léger paquet ; tandis que, de l'autre côté, le petit frère, âgé de cinq ans, se pendait à son bras, et que, derrière son épaule, le grand frère, dont les seize ans superbes florissaient, était debout, les mains ballantes.
            – Ah bien ! reprit-elle après un silence, en voilà un magasin !
            C'était, à l'encoignure de la rue de la Michodière et de la rue Neuve-Saint-Augustin, un magasin de nouveautés dont les étalages éclataient en notes vives, dans la douce et pâle journée d'octobre. Huit heures sonnaient à Saint-Roch, il n'y avait sur les trottoirs que le Paris matinal, les employés filant à leurs bureaux et les ménagères courant les boutiques. Devant la porte, deux commis, montés sur une échelle double, finissaient de pendre des lainages, tandis que, dans une vitrine de la rue Neuve-Saint-Augustin, un autre commis, agenouillé et le dos tourné, plissait délicatement une pièce de soie bleue. Le magasin, vide encore de clientes, et où le personnel arrivait à peine, bourdonnait à l'intérieur comme une ruche qui s'éveille.


 

Question 2

Expression libre: après une première lecture de cette oeuvre de Zola, quelle est ton impression?

 

Question 3

Quelle figure de style domine dans la description suivante du grand magasin? Réponds précisément en justifiant ta réponse par des informations du texte.

 

  Alors Denise eut la sensation d'une machine, fonctionnant à haute pression, et dont le branle aurait gagné jusqu'aux étalages. Ce n'étaient plus les vitrines froides de la matinée ; maintenant, elles paraissaient comme chauffées et vibrantes de la trépidation intérieure. Du monde les regardait, des femmes arrêtées s'écrasaient devant les glaces, toute une foule brutale de convoitise. Et les étoffes vivaient, dans cette passion du trottoir : les dentelles avaient un frisson, retombaient et cachaient les profondeurs du magasin, d'un air troublant de mystère ; les pièces de drap elles-mêmes, épaisses et carrées, respiraient, soufflaient une haleine tentatrice ; tandis que les paletots se cambraient davantage sur les mannequins qui prenaient une âme, et que le grand manteau de velours se gonflait, souple et tiède, comme sur des épaules de chair, avec les battements de la gorge et le frémissement des reins. (Au Bonheur des Dames)

 

Question 4

Le siècle de Zola (XIXe) est caractérisé par des changements profonds de la société: lesquels?

 

Question 5

Considères-tu Au Bonheur des Dames comme un roman d’amour ? Justifie ta réponse. 

 

Question 6

Les spécialistes de Zola ont étudié sa manière de préparer le roman Au Bonheur des Dames. Lis leurs observations ci-dessous puis trouve le nom exact de l'art de Zola qui consiste à écrire à partir de faits précis qu'il observe.  

 

 

Durant deux mois (février et mars 1882), Zola enquête sur le terrain, au Bon Marché, aux Grands Magasins du Louvre et à la Place Clichy, magasin dont son épouse est cliente.

Il passe de longs moments au Bon Marché et au Louvre qui seront les deux principaux modèles du Bonheur des dames.

Il observe la disposition des rayons, l'architecture, relève des plans étage par étage, s'informe sur la fondation et l'organisation générale, les techniques de vente, les systèmes d'intéressement des employés, visite les chambres des vendeuses au Bon Marché ; bref, il amoncelle les notes sur tout ce qu'il voit dans une centaine de pages de notes.

 

 

 

 

 

 

 

Question 7

Commente l'affiche de la BBC (question 1) par rapport au roman de Zola. 

 

Question 8

Zola donne pour titre à son roman Au Bonheur des Dames. Invente un autre titre sous forme d'éponyme (un personnage de l'oeuvre donne le titre de l'oeuvre).

 

Question 9

 

 

Cite deux adaptations du roman de Zola au cinéma.

 

Question 10

De quels magasins réels à Paris s’est inspiré Emile Zola pour rédiger Au Bonheur des Dames ?  

Questionnaire nº 2

 

Retour à Nanterre 92000