Caragiale, Moments.

Traduits du roumain par Michel Wattremez. Lille : wattremez.com, 2002.

ISBN 2-9518928-1-0.

Prix France TTC: 7 EUR. 96 p.

Né dans une famille de tradition théâtrale à Haimanale près de Ploiesti (Roumanie), le 30 janvier 1852, Ion Luca Caragiale déploie à Bucarest une importante activité de gazetier, et acquiert la gloire théâtrale grâce au génie moderne de son comique et à la satire féroce de la société roumaine de son temps (Une nuit orageuse, 1879, Une lettre perdue, 1884). Victime d'une campagne de presse et en butte à l'hostilité officielle, il meurt en exil à Berlin en 1912. Prosateur de génie, Caragiale laisse des Moments (1901, complétés en 1908 et en 1910), où les situations et la mise à nu de l'artifice du langage annoncent l'expérience d'un Tardieu et l'absurde d'Eugène Ionesco.

Choix de prose courte, traduite du roumain par Michel Wattremez.

 

 

- Oui, je croyais... et j'étais heureux.

Aujourd'hui ! Ah ! aujourd'hui...

Vous êtes venus, vous, hommes nouveaux, avec votre science, arracher par la racine cette plante divine qui tirait sa sève du fond de notre coeur ! Et lojn  d'être assouvis, sur la blessure, au profond de nos coeurs, de peur que n'y reste la graine la plus infime qui puisse germer de nouveau, vous avez versé la lessive caustique, vénéneuse, destructrice, le poison du scepticisme, du pessimisme, de l'athéïsme !...

Honneur à vous, fossoyeurs du bonheur humain !

(Caragiale, Le dimanche de Thomas)

 

Commander      

Accueil